23 juin 2006

sessionLes mutinés du Bounty : Premiere rides

Le vendredi de l'arrivée a été consacré à l'installation dans la maison que Wilson avait réservée pour nous. Deux chambres, un grand salon avec des matelas, une terrasse et 20 m à marcher avant d'être sur une des plus belles plages de sable de l'île. En fait, cette plage fait le tour complet, soit 27 km de pur sable blanc.

Il fait un peu plus froid qu'à Tahiti. Le soir, on supportera les premiers jours un pantalon et un petit sweat. Il fait aussi plus humide comme nous le constateront avec des vêtements qui mettent 3 jours à sécher.

Soirée calme ce samedi, après notre premier repas en commun. Tout le monde veut se reposer en préparation des jours qui nous attendent.

Samedi, c'est parti. Premier tour de l'île pour certains, organisation des évènements annexes pour d'autres. Le temps est un peu couvert. Le vent de Nord Est est léger, à peine 15 noeuds.  Les locaux nous indiquent un spot au sud où l'accélération côtière semble être plus important. Cyril prend l'option de rider un peu plus haut que notre logement, en face des motu (îlots) qui sont à environ 2 km au large sur la barrière de corail. Tout le monde est excité mais aussi un peu frigorifié de se lancer dans un eau fraîche avec ce temps et si peu de vent.... personne n'a pris de grandes bâches! Mais les combinaisons oui!!!! Imaginez des combinaisons pour une eau à plus de 20 °C !!!! C'est ce qu'on appelle être tropicalisé!

La plage est couverte de grands arbres qui ont apparemment été taillés dans l'optique de notre venue. Le décollage se fait dans l'eau est c'est Poto et Marco qui s'y collent en éclaireurs. Marco règle l'aile pour Caro et nous fait le tout en short et torse nu. Pourtant habitué aux eaux froides, il a l'air lui aussi de s'être acclimaté rapidement à la température du lagon de Moorea.   Tout le monde se mettra petit à petit à l'eau. le vent est assez irrégulier et seuls des petits grains nous permettent de dépasser les 20 noeuds. Certains iront jusqu'à la passe titiller les vagues de 4 à 5 m qui brisent. Impossible de surfer. Le bord entre la plage et le reef est long et douloureux pour les cuisses, surtout après le manque d'activité de ces dernières semaines.

La session, malgré la météo, sera agréable et appréciée de tous. même des courageux locaux à qui Poto et Nicolas donneront de petites leçons. Ils connaissent les bases de la manipulation de l'aile mais ne savent pas encore gérer la puissance en envoyant l'aile dans la fenêtre. Certains ont acheté des ailes aux kiteux de passage avant nous. Des explications techniques s'imposeront tout au long du séjour, surtout sur l'utilisation des largeurs et des 5iemes lignes.

Posté par nikomoorea à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur sessionLes mutinés du Bounty : Premiere rides

Nouveau commentaire